Coast Ranges : les Chaînes de la Côte


A Tejon Pass se produit l'étonnante rencontre de trois chaînes de montagne : comme repoussées depuis le sud par les Transverse, Coast Ranges et Sierra Nevada semblent s'arrondir comme deux doigts qui se joignent.

Les Chaînes Côtières de Californie courent de Point Arguello jusqu'au nord d'Eureka. Au sud, elles s'appuient sur les Santa Ynez, l'extrémité occidentale des Transverse. Au nord, elles buttent sur les Montagnes Klamath. Quasiment rectilignes, sensiblement parallèles à la côte, elles isolent la Vallée Centrale de l'océan Pacifique.

Coast Ranges

Le brouillard du Pacifique monte à l'assaut des Coast Ranges (09/04)

Mais la côte n'est pas une ligne droite, et des baies, des fleuves, la forme même du littoral interrompent les chaînes les plus proches de l'océan. Les cours mêlés du San Joaquin et du Sacramento, très puissants à la fin de la dernière glaciation, ont creusé les seules interruptions notables de ce complexe système montagneux : les détroits de Carquinez et du Golden Gate.

Golden Gate

Le détroit et le pont du Golden Gate. Au fond, San Francisco (06/02)

Les Chaînes Côtières sont nées de la subduction de la plaque de Farallon sous le continent américain : accumulations de sédiments raclés comme par une lame de bulldozer, fonds marins redressés jusqu'à la verticale, anciens volcans et leurs épanchements de lave, îles arrachées au fond, incorporées aux autres roches... Sans compter le lent mouvement au long de la faille de San Andreas : des granites des Chaînes Péninsulaires, la moitié d'un volcan dans la Gabilan Range, ont été déplacés de 250 à 300 km vers le nord ! L'ensemble est parfois si complexe que les géologues américains ont donné à certains terrains le nom français de "mélange".

Trois systèmes montagneux parallèles courent des Chaînes Traverses jusqu'au sud de la baie de San Francisco. Le premier, à l'ouest, est la chaîne des Santa Lucia : hautes et sauvages, ces montagnes barrent le front de mer de Cambria à Monterey. La vallée de la Salinas, si bien décrite par Steinbeck dans "A l'est d'Eden", les sépare de plusieurs chaînons alignés, dont les montagnes de Santa Cruz, au nord de la baie de Monterey, sont le prolongement. Les Santa Lucia tombent droit dans la mer et le Camino Real des Espagnols, incapable de suivre la côte, longeait la Salinas. L'US 101 fait de même aujourd'hui. La deuxième vallée vers l'est, parallèle à celle de la Salinas, est celle de la San Benito. Plus éloignée de la côte, elle reçoit moins d'eau, et la maigre rivière est parfois à sec.

ravin de Palo Colorado   Vallée de la San Benito

Au flanc occidental des Santa Lucia, non loin de Big Sur, le ravin de Palo Colorado est obscurci par l'ombre des redwoods. En début d'après-midi, les volutes de brume masquent encore la végétation (06/02)


Vallée de la San Benito (06/02)

Il faut franchir une nouvelle rangée de chaînes pour arriver à la Vallée Centrale. Au nord, le mont Diablo, 1140 mètres, parfaitement visible de San Francisco, domine Oakland et le détroit de Carquinez. Au sud, le mont Pinos culmine à 2683 mètres.

mont Diablo

Le mont Diablo domine la région de San Francisco (09/04)

La Temblor Range, en espagnol mâtiné d'anglais : Chaîne des Séismes, est contiguë aux Chaînes Traverses. La faille de San Andreas en longe le flanc occidental, puis court dans la vallée de San Benito, où elle se sépare en trois branches : l'une plonge dans l'océan au sud de San Francisco, l'autre traverse Hayward et Oakland, la troisième suit sensiblement le tracé de l'Interstate 680.

Au sud de San Luis Obispo, des séries de collines et de chaînes, incurvées vers le sud-est, viennent se joindre aux Chaînes Traverses : ici, les cours d'eau coulent d'est en ouest, et non du sud au nord.

Coast Ranges du sud Coast Ranges du sud

Coast Ranges du sud (02/02)

Au nord du Golden Gate, le mont Tamalpais, à 783 mètres, domine Marin Peninsula. La faille de San Andreas retrouve la terre ferme à Bolinas Lagoon, puis flirte avec le rivage : pendant une vingtaine de kilomètres, elle fait le joint entre la presqu'île de Point Reyes et le continent, rentre dans l'océan dans la Baie de Tomales, touche à nouveau le sol un peu plus loin, et s'amuse ainsi jusqu'à Point Arena.

Bolinas Lagoon

Vu du Mont Tamalpais, Bolinas Lagoon : la faille de San Andreas (09/04)

Au nord de Point Reyes, boisé, coupé de vallées souvent profondes creusées par des cours d'eau de taille petite ou moyenne, sauvage et peu peuplé, le plateau de Mendocino descend en pente douce vers l'océan. La Kings Range, avec plus de 1200 mètres d'altitude, l'interrompt et contraint la Ca 1 à se détourner du rivage et rejoindre l'US 101 pour contourner l'obstacle.

Plateau de Mendocino

Plateau de Mendocino, près de la côte (06/02)

A l'intérieur des terres, trois chaînes se succèdent d'ouest en est jusqu'à la vallée de la Sacramento. Au nord, elles buttent dans les Klamath Mountains. Au sud, de Clear Lake à la baie de San Pablo, subsistent les séquelles d'une forte activité volcanique : le mont Saint Helena, dans Napa Valley, le mont Konocti, au bord de Clear Lake, sont d'anciens volcans. A Calistoga, des geysers jaillissent encore et la chaleur du magma, à sept kilomètres seulement de la surface, permet d'alimenter en vapeur une vingtaine de centrales géothermiques.

geyser de Calistoga

Old Faithfull, Calistoga, jaillit toutes les 15 à 20 minutes (06/02)

Les Coast Ranges méridionales n'ont comme agglomérations importantes que San Luis Obispo, Paso Robles et Salinas, toutes trois sur le Camino Real espagnol, devenu ici US 101. Au nord, Napa et Sonoma Valley, avec leurs vignes, attirent les touristes mais, si les agglomérations sont nombreuses, elles ne sont que des villages. Au nord de Clear Lake et jusqu'à Eureka, les seules implantations sont au long de l'US 101.


[Haut de page]

Bijoux Hopis
Bijoux Navajos
Bijoux Zunis